Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
afdesi.over-blog.com

Bienvenu sur le Blog de l'AFDESI - Le libre lieu d'expression des professionnels de la télévision connectée

La télévision en 2025, vue par l’IDATE : une vision de rupture de la consommation vidéo à long terme

Publié le 26 Juin 2014 par Jean Dacie

En 2025, la majorité de ma consommation de télévision est à la demande. Je reçois en permanence des propositions de programmes, en particulier sur ma tablette qui représente désormais la majorité de mon temps de communication électronique.

Ces recommandations, fondées sur l'analyse de mes centres d'intérêt, de ma consommation passée, des préférences que j'ai exprimées, des appréciations de mes amis, me sont adressés par les producteurs des programmes, qui utilisent les services de personnalisation des grands OS de l'Internet, Facebook ou Google.

Malgré le développement d’outils de recherche puissants, certains trouvent trop fastidieux de choisir leurs programmes un par un. Ils souscrivent un package de programmes qu'ils ont entièrement personnalisé en fonction de leurs goûts : ils consomment leurs programmes soit à la demande, soit sous la forme de chaînes re-linéarisées. D’autres ont choisi la simplicité de systèmes complets intégrants services, interfaces et terminaux.

Je paie pour les programmes événements, le sport ou les grandes séries hollywoodiennes ou, plus rarement, européennes. Je sais que je pourrai aussi les regarder dans quelques semaines à prix réduit, et dans un an gratuitement. Mais j'ai également le choix de nombreux programmes gratuits, entrecoupés de publicité, qui me sont personnellement destinés. Les programmes, plus que les chaînes, font également l'objet d'intenses campagnes de publicité. Et progressivement les marques des grandes chaînes deviennent synonymes de production de qualité grâce à une ligne éditoriale bien identifiée.

Je continue néanmoins parfois à regarder la télévision en direct, pour les grands shows interactifs produits par les chaînes, sur lesquels je parie, et pour les journaux d'information, qui reposent presque exclusivement sur la retransmission du direct grâce à la généralisation de l'équipement vidéo des consommateurs. Les journalistes se concentrent désormais sur le choix des flux d'image et leur remise en perspective. Je pilote depuis ma tablette le lancement du programme via le téléchargement immédiat d'une application, ou en consultant la page d'accueil personnalisée de mon aggrégateur de programmes. Je peux, dès que je le souhaite, envoyer le programme que je regarde depuis ma tablette vers mon téléviseur mural sans déperdition de qualité, inviter l'un de mes amis à le regarder en même temps que moi. Je peux reprendre le programme à tout moment depuis n'importe quel terminal.

J'ignore le réseau que j'utilise pour accéder à mes programmes de télévision. Mon prestataire d'accès me fournit, via un abonnement unique, une connectivité à Internet qui me garantit de desservir l'ensemble de mes terminaux. Il combine pour ce faire l'ensemble des réseaux de télévision et de télécommunications.

Commenter cet article