Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
afdesi.over-blog.com

Bienvenu sur le Blog de l'AFDESI - Le libre lieu d'expression des professionnels de la télévision connectée

La télévision hybride donne accès à des milliers d’heures de programmes

Publié le 2 Septembre 2013 par Jean Dacié

Accéder à des dizaines d'applications pratiques, ludiques ou sociales sur sa télévision connectée est déjà possible depuis maintenant presque deux ans, et les télénautes découvrent progressivement ces possibilités avec leurs télécommandes. Cette consommation reste toutefois encore très en deçà de l'utilisation des mobiles et autres tablettes, car l’offre est encore peu structurée.

Et si la « killer application » de la télévision interactive était la télévision ou plutôt les programmes de télévision eux-mêmes ?

Accessible en France depuis le portail des opérateurs, la télévision de rattrapage commence à connaître un succès certain, mais on est vite frustré par la limite des catalogues, résultat des négociations souvent compliquées entre les fournisseurs de contenus et les opérateurs. Alors imaginons des chaînes qui donneraient accès à leur catalogue, directement depuis leur antenne, sans avoir à passer par un opérateur…

C’est ce que permet aujourd’hui la télévision hybride avec la nouvelle norme HbbTV. Et pour donner un ordre d’idée, c’est plus de 70 000 de programmes délinéarisés qui sont disponibles par exemple depuis l’antenne de la Télévision Tchèque (voir article).

En France les communications autour de l’offre HbbTV des chaînes restent encore timides mais on peut espérer qu’elles seront bientôt élargies au grand public. On estime que plus d’une centaine d’heures de programmes « frais » est disponible chaque jour depuis l’antenne des principales chaînes de la TNT, soient déjà plus de 1000 heures quotidiennes de programmes accessibles pour le téléspectateur de la TNT… en plus de l’offre linéaire diffusée !

Pourra t’on continuer à dire longtemps qu « il n’y a rien ce soir à la télévision… ? »

Commenter cet article