Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
afdesi.over-blog.com

Bienvenu sur le Blog de l'AFDESI - Le libre lieu d'expression des professionnels de la télévision connectée

Service Interactif de Chérie 25 sur la TNT

Publié le 2 Avril 2014 par Jean Dacié

Chérie 25 propose aux personnes équipées d’un téléviseur connecté compatible, d’accéder gratuitement à toute une palette de nouveaux services complémentaires: l’offre de rattrapage (Replay), la liste de ses programmes et bien plus encore.

Proposé dans la norme européenne HbbTV (spécifiquement conçu pour l’interactivité audiovisuelle), ce service est accessible depuis le 2 avril sur la TNT, directement depuis la chaîne Chérie 25 par une simple pression de la touche rouge ou OK de la télécommande des téléviseurs connectés compatibles.

Design et Ergonomie

Le design et l’ergonomie du service HbbTV Chérie 25 a été conçu avec pour objectif :

- d’être simple, efficace et compréhensible par tous

- de réduire au maximum la distance entre l’utilisateur et les contenus

- et d’être le moins intrusif possible à l’écran

Doté d’une interface en surimpression pour ne rien perdre du programme en cours, la navigation se fait simplement par les touches de direction de la télécommande sur le principe de panneaux coulissants.

Replay & Programmes TV

Le menu général de l’application donne accès au Replay où les nombreuses vidéos sont classées par thématique, par programme et par épisode.

La liste des programmes de la chaîne donne la possibilité de revenir dans le passé pour sélectionner autrement un programme en replay.

Passerelles vers les contenus du groupe

Le service Chérie 25 intègre également des passerelles vers les autres contenus du groupe NRJ. On retrouve ainsi, le service HbbTV de NRJ 12, entièrement mis à jour en adoptant la même interface et un accès aux univers des 4 marques radio du groupe : Chérie FM, NRJ, Rire et Chansons et Nostalgie offrant plus de 220 webradios (dans une excellente qualité sonore, avec l’affichage des pochettes et des titres).

Service Interactif de Chérie 25 sur la TNT
commentaires

Mode d’emploi de la télévision connectée

Publié le 31 Mars 2014 par Jean Dacié

Le marché de la télévision connectée est complexe pour le consommateur. Aussi pouvons-nous nous réjouir de ce mode d’emploi très pédagogique publié par France Télévisions sur son site. Avant une communication plus large sur l’ensemble des services disponibles, des éditeurs français… ?

Mode d’emploi de la télévision connectée
commentaires

Publicité Interactive : le partage de la valeur

Publié le 12 Mars 2014 par Jean Dacié

Le 6ème Atelier de l’AFDESI a accueilli Click On et Visiware, deux spécialistes des solutions pour la publicité interactive.

En complément du dispositif connecté de la télévision, s’ajoute le second écran, le portable ou encore le PC pour vivre de nombreuses expériences de publicité interactive. L’intérêt de la marque est de proposer une expérience plus riche, plus immersive, avec éventuellement un gameplay, qui favorise la mémorisation de la marque ou du produit.

Ceci suppose une vraie évolution du métier, car le Direction Artistique et les agences de pub vont devoir intégrer cette évolution technologique dans le scénario de leur film. On ne sera plus sur du 8, 10, 15 ou 30’’. On passe à une expérience globale amorcée par un film mais qui se prolonge par une expérience digitale immédiate via son mobile, sa tablette ou sa TV.

La technologie démontrée par Click On se base sur une reconnaissance d’image en temps réel. Quand une publicité est diffusée, on peut accéder à des informations complémentaires de l’annonceur. L’Oreal, Danone… ont déjà profité de ces innovations et d’un marketing original.

Visiware a développé de son coté la solution Sync 2 Ad qui s’appuie sur la reconnaissance sonore, et déclenche une application de publicité interactive sur le 2nd écran. La société compte déjà 40 millions d’apps, sur 24 réseaux dans 22 pays. Aux Etats-Unis Visiware a déjà déployé plus de 100 campagnes interactives, avec Dish, qui compte 6 millions de boites connectées. La publicité interactive doit en effet viser le marché de masse ! Et en terme de business model, que ce soit directement sur l’application second écran de l’éditeur, ou via l’application (synchronisée) d’un partenaire, le revenue share profite à tous…

La publicité interactive n’a pas de limite mais tant Click On que Visiware prônent la notion de « Opt In » qui permet de se protéger de toute démarche intrusive, qui pourrait s’avérer contre productive pour l’annonceur. En France Click On participe d’ailleurs aux réflexions du CSA sur le cadre réglementaire (encore absent) de la publicité interactive. Car la technologie qui permet aujourd’hui de « tout faire », c’est bien ; mais si les acteurs ne se mobilisent pas pour montrer que ce marché présente un intérêt et une réelle valeur ajoutée pour le téléspectateur, tous ces efforts de R&D risquent de se heurter à des interdictions. L’AFDESI a d’ailleurs monté un groupe de travail avec les différentes organisations professionnelles de la publicité pour favoriser la mise en place d’un « cadre » à la publicité interactive, en vue de l’élaboration de la prochaine loi sur l’audiovisuel.

Il reste également à définir des indicateurs fiables et pérennes des usages de la télévision connectée (au sens large, TV, 2nd écran) pour apprécier l’impact réel des campagnes de publicité interactive. Ce sera le thème du prochain Atelier de l’AFDESI le 9 avril prochain, avec Médiamétrie, Mesagraph, Seevibes, et Social TV…

Publicité Interactive : le partage de la valeur
Publicité Interactive : le partage de la valeur
commentaires

Atelier AFDESI: Les nouveautés des constructeurs

Publié le 13 Février 2014 par Jean Dacié

Le 6ème Atelier de l’AFDESI a été l’occasion de découvrir les nouveautés de 2 constructeurs sur un marché de la télévision connectée en plein essor.

Le Géant de l'électroménager Chinois Haier (qui s'est lancé sur le marché de la télévision en 1997 avec l'acquisition de Huangshan Electronics Group) présentait son nouveau Android Sm@rt TV kit qui transforme facilement n’importe quelle télé non connectable, en télévision connectée. Ce nouvel accessoire permet d’accéder au Google Play Store et à de nombreuses applications. Au dernier CES, Haier a notamment dévoilé ses nouvelles applications domotiques (on peut même mesurer la qualité de l’air via son téléviseur !), et une télécommande à empreinte digitale qui permet par exemple de sécuriser n’importe quelle transaction sur son téléviseur.

Tevolution parie de son coté sur le développement du marché des décodeurs TNT « enrichis » avec une offre de service importante. Tevolution se positionne sur une offre de TV Low Cost (de qualité !), et s’adresse aux 92% des foyers français qui ont plus de 2Mbits de bande passante mais n’ont pas accès à une offre TV IP, ou n’en sont pas satisfaits. La société vise également le marché B to B, et commercialise notamment le service ADSL de Numericable.

Atelier AFDESI: Les nouveautés des constructeursAtelier AFDESI: Les nouveautés des constructeurs
Atelier AFDESI: Les nouveautés des constructeurs
commentaires

Produire pour la télévision connectée

Publié le 13 Février 2014 par AFDESI

Le Pôle Media Grand Paris a organisé, en partenariat avec l'AFDESI (l'Association des Professionnels de la Télévision Interactive) le vingtième rendez-vous du Pôle autour de la télévision connectée. Retrouvez l'intégralité des séquences vidéo.

commentaires

La télévision connectée vue par l'OCDE

Publié le 5 Février 2014 par Jean Dacie

Comme l'a évoqué récemment le journal Les Echos, "Non, les réseaux ne vont pas être submergés par un «tsunami de données ». C'est ce qu'explique l'OCDE dans une étude sur les enjeux de la télévision connectée, prenant le contre-pied des opérateurs qui agitent le chiffon rouge face à l'explosion du trafic vidéo.

La télévision connectée est devenue une réalité permettant de regarder des vidéos en temps réel ou de façon délinéarisée, sur tous types d'écran, voire en sautant de l'un à l'autre en cours de visionnage. Il y a Netflix, bien sûr, mais aussi les « magnétoscopes dans le cloud », comme le service lancé en 2009 par le câblo-opérateur américain Cablevision, qui lui a permis d'économiser des millions de boîtiers installés chez les particuliers, ou bien FilmOn, une start-up suisse qui propose de regarder les chaînes gratuites de nombreux pays en live sur son smartphone".

commentaires

Publicité interactive

Publié le 28 Janvier 2014 par AFDESI

La publicité 2.0 va t'elle enfin émerger? Nous vous proposons quelques éléments de réponse en lien avec itvt.

L'AFDESI organisera au mois de mars, un atelier spécial sur ce sujet. contact@afdesi.org

commentaires

Du nouveau pour la télévision enrichie

Publié le 17 Janvier 2014 par Jean Dacié

SeeSpace a présenté au dernier CES un dispositif particulièrement intéressant pour enrichir les programmes télé. Les solutions de télévision connectée ne cessent de se développer... en attendant l’avènement d'un marché de masse en 2014?

BONNE ANNEE A TOUS

commentaires

Visiware launches Sync2Ad

Publié le 17 Décembre 2013 par Visiware

Almost 80% of Internet-connected TV viewers use their tablets or smartphones while watching television. In the worldwide $200B TV advertising market, advertisers have been more creative and innovative to capture viewer attention and maintain the effectiveness of their commercials.

Sync2Ad synchronizes the TV commercial with a rich multimedia experience delivered instantaneously on smartphones and tablets. The advertiser can thus produce more effective commercials that enhance the brand and directly measure the impact.

A brand new approach for brands: The smartphone or tablet reacts immediately when a commercial is aired on television or radio, with no viewer/listener or network action needed. Sync2Ad can deliver a targeted ad, including: quizzes, casual games, coupons, promotional messages, etc … based on a viewer’s location, demographics, device, etc…

« The American networks have told us that Sync2Ad is a real game changer for the advertising market« , says Laurent Weill, Chairman of Visiware. Sync2Ad, patent pending, will launch in the USA in December with a major TV sports network and internationally, in France in Q1 2014.

With the recent launches of second screen applications for Professional Football (USA), Disney (USA, Canada, and GB), Equidia (France), and ESPN-Sync (USA and Latin America), by the end of 2013 Visiware will have already used its second screen platform, Sync2TV, on 1,500 shows in 21 countries. The company is also providing support for 24 of the biggest television networks such as ESPN, Disney/ABC, Fox, ITV, France Télévision, TF1, M6, TV2, Antenna3, and ZDF in their campaign to conquer second screen audiences.

commentaires

Comprendre l’OTT : enjeux et stratégies

Publié le 12 Décembre 2013 par AFDESI

Les services OTT (Over The Top) sont devenus un enjeu majeur du secteur de l’audiovisuel, en proposant aux téléspectateurs une infinité de contenus diffusés par internet, et qui à travers leur restitution sur un écran télé, ne sont pas très différents des chaines traditionnelles. Dans un écosystème ouvert vs les réseaux managés, se posent de nouvelles questions autour de la concurrence et de « l’encadrement » de ces nouvelles offres.

Le troisième atelier de l’AFDESI avait invité Netgem, Sony et Microsoft pour présenter leurs stratégies et leur vision de ce nouveau marché.

Selon Rémi Tereszkiewicz, Senior VP Digital Business VideoFutur, “la technologie n’est plus dans la contrainte, et on est passé dans une stratégie de l’offre. C’est la problématique de l’expérience utilisateur qui doit être réfléchie, alors qu’on rentre maintenant dans une logique de qualité ». Les stratégies OTT doivent cependant être abordées dans une logique nationale. Tous les marchés n’ont pas les mêmes qualités de réseaux, et l’offre OTT n’a des chances de se développer avec succès que dans les pays où l’offre de programmes et de services reste encore pauvre. En France on a déjà l’IPTV qui apporte beaucoup à ces utilisateurs, et une offre OTT qui ne serait pas compétitive a peu de chance de succès – d’autant plus qu’elle devrait respecter des contraintes de chronologie des médias plus fortes qu’ailleurs.

Avec sa nouvelle box connectée, Netgem fait le pari qu’il existe un « price point » autour de 10 € pour un service OTT premium de qualité, et destiné à l’écran principal. « La box est instalable par une personne de plus de 70 ans et les programmes sont consommables par un enfant de 7 ans ». La télévision de rattrapage (mais aussi la VOD) sont les programmes phares de cette nouvelle offre, qui peut bien remplacer plus d’une centaine de chaines – dont on n’a pas automatiquement besoin.

Outre son offre particulièrement riche, de services disponibles dans un univers multi écrans et devices, Sony présentait quelques résultats d’une étude que le fabricant a menée sur la télévision connectée. Les principales utilisations de la télévision connectée concernent encore principalement les services OTT, et dans l’ordre des préférences, la télévision de rattrapage, le guide des programmes, la VOD, les programmes ou services (radios) musicaux, et les programmes courts de type YouTube.

Les diffuseurs ne profitent encore aujourd’hui que de leurs politiques liées au second écran, alors qu’ils pourraient aussi bénéficier d’autres services liés à HbbTV pour concurrencer ces nouveaux pure players.

En conclusion de l’atelier, Microsoft a commenté une autre forme de stratégie OTT, qui consiste à proposer aux acteurs des capacités de ressources ponctuelles pour enrichir leurs services avec des données. L’offre Microsoft Azure a par exemple permis à plusieurs chaines de télévision de bénéficier d’une bande passante plus étendue, en complément du flux broadcast, pendant les jeux olympiques de Londres. Lors d’événements d’envergure, une chaine comme NBC par exemple a besoin de ressources ponctuelles particulièrement importantes, qu’un dispositif OTT est parfaitement capable de fournir.

Que ce soit en B to C ou en B to B, on voit donc bien que l’OTT est une formidable solution pour enrichir l’offre de contenus pour le téléspectateurs, et avec plus de 10 milliards d’appareil connectés dans le monde en 2016, l’OTT n’a pas fini de faire parler de lui.

Comprendre l’OTT : enjeux et stratégies
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>