Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
afdesi.over-blog.com

Bienvenu sur le Blog de l'AFDESI - Le libre lieu d'expression des professionnels de la télévision connectée

Visiware launches Sync2Ad

Publié le 17 Décembre 2013 par Visiware

Almost 80% of Internet-connected TV viewers use their tablets or smartphones while watching television. In the worldwide $200B TV advertising market, advertisers have been more creative and innovative to capture viewer attention and maintain the effectiveness of their commercials.

Sync2Ad synchronizes the TV commercial with a rich multimedia experience delivered instantaneously on smartphones and tablets. The advertiser can thus produce more effective commercials that enhance the brand and directly measure the impact.

A brand new approach for brands: The smartphone or tablet reacts immediately when a commercial is aired on television or radio, with no viewer/listener or network action needed. Sync2Ad can deliver a targeted ad, including: quizzes, casual games, coupons, promotional messages, etc … based on a viewer’s location, demographics, device, etc…

« The American networks have told us that Sync2Ad is a real game changer for the advertising market« , says Laurent Weill, Chairman of Visiware. Sync2Ad, patent pending, will launch in the USA in December with a major TV sports network and internationally, in France in Q1 2014.

With the recent launches of second screen applications for Professional Football (USA), Disney (USA, Canada, and GB), Equidia (France), and ESPN-Sync (USA and Latin America), by the end of 2013 Visiware will have already used its second screen platform, Sync2TV, on 1,500 shows in 21 countries. The company is also providing support for 24 of the biggest television networks such as ESPN, Disney/ABC, Fox, ITV, France Télévision, TF1, M6, TV2, Antenna3, and ZDF in their campaign to conquer second screen audiences.

commentaires

Comprendre l’OTT : enjeux et stratégies

Publié le 12 Décembre 2013 par AFDESI

Les services OTT (Over The Top) sont devenus un enjeu majeur du secteur de l’audiovisuel, en proposant aux téléspectateurs une infinité de contenus diffusés par internet, et qui à travers leur restitution sur un écran télé, ne sont pas très différents des chaines traditionnelles. Dans un écosystème ouvert vs les réseaux managés, se posent de nouvelles questions autour de la concurrence et de « l’encadrement » de ces nouvelles offres.

Le troisième atelier de l’AFDESI avait invité Netgem, Sony et Microsoft pour présenter leurs stratégies et leur vision de ce nouveau marché.

Selon Rémi Tereszkiewicz, Senior VP Digital Business VideoFutur, “la technologie n’est plus dans la contrainte, et on est passé dans une stratégie de l’offre. C’est la problématique de l’expérience utilisateur qui doit être réfléchie, alors qu’on rentre maintenant dans une logique de qualité ». Les stratégies OTT doivent cependant être abordées dans une logique nationale. Tous les marchés n’ont pas les mêmes qualités de réseaux, et l’offre OTT n’a des chances de se développer avec succès que dans les pays où l’offre de programmes et de services reste encore pauvre. En France on a déjà l’IPTV qui apporte beaucoup à ces utilisateurs, et une offre OTT qui ne serait pas compétitive a peu de chance de succès – d’autant plus qu’elle devrait respecter des contraintes de chronologie des médias plus fortes qu’ailleurs.

Avec sa nouvelle box connectée, Netgem fait le pari qu’il existe un « price point » autour de 10 € pour un service OTT premium de qualité, et destiné à l’écran principal. « La box est instalable par une personne de plus de 70 ans et les programmes sont consommables par un enfant de 7 ans ». La télévision de rattrapage (mais aussi la VOD) sont les programmes phares de cette nouvelle offre, qui peut bien remplacer plus d’une centaine de chaines – dont on n’a pas automatiquement besoin.

Outre son offre particulièrement riche, de services disponibles dans un univers multi écrans et devices, Sony présentait quelques résultats d’une étude que le fabricant a menée sur la télévision connectée. Les principales utilisations de la télévision connectée concernent encore principalement les services OTT, et dans l’ordre des préférences, la télévision de rattrapage, le guide des programmes, la VOD, les programmes ou services (radios) musicaux, et les programmes courts de type YouTube.

Les diffuseurs ne profitent encore aujourd’hui que de leurs politiques liées au second écran, alors qu’ils pourraient aussi bénéficier d’autres services liés à HbbTV pour concurrencer ces nouveaux pure players.

En conclusion de l’atelier, Microsoft a commenté une autre forme de stratégie OTT, qui consiste à proposer aux acteurs des capacités de ressources ponctuelles pour enrichir leurs services avec des données. L’offre Microsoft Azure a par exemple permis à plusieurs chaines de télévision de bénéficier d’une bande passante plus étendue, en complément du flux broadcast, pendant les jeux olympiques de Londres. Lors d’événements d’envergure, une chaine comme NBC par exemple a besoin de ressources ponctuelles particulièrement importantes, qu’un dispositif OTT est parfaitement capable de fournir.

Que ce soit en B to C ou en B to B, on voit donc bien que l’OTT est une formidable solution pour enrichir l’offre de contenus pour le téléspectateurs, et avec plus de 10 milliards d’appareil connectés dans le monde en 2016, l’OTT n’a pas fini de faire parler de lui.

Comprendre l’OTT : enjeux et stratégies
commentaires

La réalité augmentée appliquée à la television

Publié le 10 Décembre 2013 par Jean Dacié

LASTER technologies présente la LASTER See-Thru, la première lunette de réalité augmentée sans-fil pour smartphone. LASTER See-Thru sera disponible à partir du 30 décembre 2013 en précommande sur le site de crowdfunding Kickstarter.

En avant première, un prototype de la lunette sera présenté à l’occasion des rencontres internationales Le Web 13 (dédiées aux innovations de l’Internet pour les 10 prochaines années) à Paris-Plaine Saint Denis, au sein du stand de France Télévision, du 10 au 12 décembre.

commentaires

Smart TV: the next big thing or the next big flop ?

Publié le 5 Décembre 2013 par Jean Dacie

Les Smart TVs ont bien été lancées mais sans réel impact : si quasiment toutes les télévisions vendues aujourd’hui sont connectables à internet, elles sont pour autant très majoritairement utilisées comme des téléviseurs traditionnels. Comment cette situation a pu s’installer en France comme à l’international ? Quelles sont les stratégies possibles afin de renverser la tendance ? Quels acteurs sont capables de changer la donne et de lancer de nouveaux usages, de nouveaux modèles… ?

commentaires